Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Accueil > Actualités > Boissons énergisantes et substances d’entrainement - Dépliants d’information à l’intention des usagers

Boissons énergisantes et substances d’entrainement - Dépliants d’information à l’intention des usagers

Publié le jeudi 20 décembre 2012

Une consommation modérée pour une meilleure santé physique et mentale

Les boissons énergisantes et les substances d’entrainement sont populaires, en vente libre et accessibles, à prix modique. Cependant, ces produits peuvent provoquer des effets secondaires majeurs et des interactions médicamenteuses importantes chez les personnes présentant des problèmes de santé mentale.

Dépliants d’information

En raison de leur potentiel de dangerosité, l’Institut publie deux dépliants d’information incitant les usagers à la consommation modérée de ces produits et rappelle qu’une alimentation équilibrée suffit généralement pour optimiser ses performances mentales et physiques.

Commander des dépliants

Utilisez le bon de commande Boissons énergisantes et substances d'enbtrainement (.pdf)

Les boissons énergisantes 

Les boissons énergisantes sont consommées pour la stimulation mentale et physique qu’elles procurent. Leur principal ingrédient, la caféine, stimule le fonctionnement du système nerveux central. La majorité des boissons énergisantes contiennent en fait l’équivalent d’environ 2 tasses de café. D’autres substances y sont ajoutées pour en multiplier les effets. À commencer par le sucre: dans une seule canette (en formule régulière) on retrouve de 10 et 14 carrés de sucre. Viennent ensuite le guarana, la taurine, le ginseng, et le ginkgo biloa. La combinaison de toutes ces substances peut provoquer un délire, de l’agressivité, de la nervosité, de l’agitation et même des crises psychotiques.

Les substances d’entrainement

Consommées pour améliorer l’apparence physique ou accroitre ses performances sportives ou personnelles, les substances d’entrainement contiennent de la créatine, de l’éphédrine, de la poudre de protéine et des stéroïdes: ces substances peuvent causer des nausées, des diarrhées, de l’anxiété, de l’agitation et même induire une psychose. Certains produits, comme l’éphédrine, pris en grande quantité, peuvent même provoquer la mort.


Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017