Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Accueil > Actualités > La psychiatrie : une profession, une passion

La psychiatrie : une profession, une passion

Publié le mardi 14 juin 2011

Une vidéo révélant la face cachée de la profession d’infirmière en santé mentale

L’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale vient de produire une vidéo traitant des diverses sphères de la pratique en santé mentale. La psychiatrie : une profession, une passion qui vise à démystifier la pratique infirmière en santé mentale est une initiative de la Commission infirmière régionale de la Capitale-Nationale. Cet outil de promotion s’adresse aux finissants en soins infirmiers mais aussi à toutes les personnes qui s’intéressent à cette profession.

3 facettes de l’univers de la pratique infirmière en santé mentale

Gérontopsychiatrie

Urgence psychiatrique

Pédopsychiatrie

Témoignages

Une collaboration du réseau de la santé

Grâce à la collaboration et à la participation des équipes de soins de l’Institut, du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec (CHA) et du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), on y démontre les enjeux et les habiletés nécessaires pour exercer ce type de profession exigeante, mais combien passionnante. On y voit la précision et la délicatesse de l’intervention en gérontopsychiatrie, la dynamique particulière de l’urgence psychiatrique et la sensibilité requise lors de l’intervention en pédopsychiatrie. La profession d’infirmière en santé mentale est décrite, à la fois, sous l’angle des compétences incontournables nécessaires à l’exercice de cette profession, mais aussi, et surtout, en fonction des qualités humaines que doit posséder l’infirmière.

Participation de l’Institut

Les scènes sur la gérontopsychiatrie ont été tournées à l’Institut. Trois personnes du Programme-clientèle de gérontopsychiatrie ont collaboré à la rédaction du scénario : Catherine Noël, assistante du supérieur immédiat ainsi que Johane Guillemette, coordonnatrice de ce programme-clientèle au moment du tournage et Michèle Tanguay, infirmière-réseau CHSLD.

Plusieurs personnes de l’équipe de gérontopsychiatrie ont joué leur propre rôle à l’écran, dans leur milieu de travail : Christine Bertrand, psychologue, Normande Bouchard, ergothérapeute, Johanne Desmeules, infirmière, Nathalie Dufresne, travailleuse sociale, Johanne Duguay, infirmière clinicienne, Monique Garant, pharmacienne, Dominique Harvey, conseillère clinicienne en soins infirmiers dans le rôle d’une infirmière de soirée, Dre Evelyn Keller, psychiatre, Guy Larivière, infirmier et Catherine Noël, assistante du supérieur immédiat. A participé également Lucie Simard, chef d’unités, dans le rôle d’un parent.

L’interdisciplinarité

La vidéo présente des témoignages et des scènes où l’on voit évoluer les infirmières et leur équipe au sein d’un milieu dynamique, en effervescence. Elle démontre, avec véracité, les multiples défis des équipes interdisciplinaires composées d’infirmières, de psychologues, de médecins, de pharmaciens, d’ergothérapeutes, d’éducateurs spécialisés et de travailleurs sociaux. Ils témoignent, avec sincérité et émotion, de leur expérience où, au cœur de leur pratique, les infirmières jouent un rôle clé.


Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017