Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Accueil > Actualités > Une évaluation positive pour la clinique d’évaluation et de traitement des troubles du comportement sexuel

Une évaluation positive pour la clinique d’évaluation et de traitement des troubles du comportement sexuel

Publié le jeudi 14 avril 2011

Le Service correctionnel Canada (SCC), partenaire de la clinique de l’unité de psychiatrie légale, procédait à l’évaluation annuelle de la qualité des services. Le résultat : une note excellente, pour l’ensemble des critères.

L’évaluation aura permis de :

  • confirmer l’expertise développée
  • la faire reconnaître au plan international
  • réaffirmer le rôle de la clinique à l’Institut. 

Forces de l’équipe

L’évaluation portait sur 17 critères. Certains d’entre eux se démarquent pour leur qualité exceptionnelle.

Cibler les facteurs contributifs à la criminalité

Le volet de thérapie et le volet « atelier » du programme de 81 semaines permettent aux usagers d’acquérir des compétences et des outils de prévention de la rechute. Chez plusieurs d’entre eux, le personnel a constaté un changement significatif de perception face à leur propre criminalité à caractère sexuel.

Acquérir des compétences

La structure du programme conduit les usagers à une meilleure connaissance d’eux-mêmes pour arriver à éviter les activités criminelles et se livrer à des activités légales.

Structure de traitement du programme

12 semaines Prévention de la récidive – 12 semaines Gestion des émotions – 12 semaines Résolution des conflits – 12 semaines Éducation psychosexuelle – 8 semaines restructuration cognitive – 8 semaines  Affirmation de soi et habiletés sociales.  A l’intérieur de la thérapie, on consacre 5 semaines à l’empathie – 3 semaines à la gestion du stress – 8 semaines à la sensibilisation voilée et 8 semaines à la satiété.

Assurer la continuité des interventions

Dès l’évaluation, le personnel prend connaissance des rapports de traitements de l’usager pour mieux planifier l’intervention à privilégier. Cette étape se fait avec le SCC. Les 2 organismes ayant des missions différentes, des divergences d’opinion peuvent survenir. Cependant, le respect et la qualité de la communication entre les 2 partenaires permet de :

  • Surmonter la situation
  • Maintenir une orientation commune et un discours cohérent.

  Surveiller et évaluer en continu

L’équipe de la clinique se réunit une fois la semaine pour évaluer les progrès et l’engagement de l’usager. Divers mécanismes sont en place pour accompagner l’usager et évaluation son degré de satisfaction à la fin de son parcours.

Les progrès réalisés font l’objet d’un suivi mensuel conjoint par le personnel de la clinique et les intervenant du SCC. Il est possible de compléter les acquis par des interventions dans la collectivité.

« La porte est toujours ouverte »

Telle est la philosophie du personnel traitant les délinquants sexuels. Quel que soit le temps écoulé après avoir suivi avec succès le programme, un usager en difficulté peut revenir à la clinique. Pour les professionnels, le rétablissement est une réalité depuis plus de 25 ans, avec un taux de récidive de moins de 5 % parmi sa clientèle. La rechute est possible mais les efforts pour la prévenir sont plus qu’encourageants!

Les statistiques cliniques de l’Unité de psychiatrie légale indiquent que 95 % des usagers se rétablissent. Elle traite annuellement quelque 50 nouveaux cas et 90 % de sa clientèle est composée d’hommes.

Faire face à de nouveaux défis

La cyberpornographie est une problématique émergente. L’unité de psychiatrie légale souhaite étendre son expertise pour offrir des traitements spécialisés à cette clientèle. Dans les prochaines années, elle entend poursuivre son développement avec des partenaires qui partagent sa vision du rétablissement : croire au potentiel de chaque personne.


Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017