Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Maladie bipolaire et grossesse

(maniaco-dépression)

Si vous avez un diagnostic de maladie bipolaire, vous devez consulter votre médecin avant de devenir enceinte ou tôt en début de grossesse afin de réviser votre médication et de prévenir les risques de rechute.

La maladie bipolaire, ou maniaco-dépression, est caractérisée par une alternance entre :

  • Épisodes dépressifs majeurs - périodes de dépression
  • Épisodes maniaques ou hypomaniaques - périodes d’agitation et d’accélération

Vers le haut

Deux formes de maladie bipolaire

Maladie bipolaire de type 1

Caractérisée par un ou plusieurs épisodes maniaques ou mixtes habituellement accompagnés d’épisodes dépressifs majeurs.

Maladie bipolaire de type 2 

Caractérisée par un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs accompagnés par au moins un épisode hypomaniaque.

Pour s’assurer du diagnostic, il est important de consulter un professionnel qualifié.

Symptômes

Épisode dépressif majeur

  • Humeur triste ou irritable
  • Perte d’intérêt et de plaisir
  • Fatigue, perte d’énergie
  • Augmentation ou diminution de l’appétit
  • Augmentation ou diminution du poids
  • Insomnie ou hypersomnie
  • Difficulté à se concentrer, indécision
  • Perte de confiance en soi
  • Désespoir
  • Diminution de la libido
  • Pensées de mort, idées suicidaires

Plusieurs de ces symptômes doivent être présents pendant au moins 2 semaines consécutives.

Épisode maniaque ou hypomaniaque

  • État euphorique (être sur un high)
  • Augmentation de l’énergie
  • Irritabilité
  • Plus grande assurance, idées de grandeur
  • Diminution du besoin de sommeil
  • Plus grande facilité à communiquer, désir de parler constamment
  • Passage rapide d’une pensée à l’autre
  • Diminution de la concentration
  • Engagement dans plus de projets
  • Agitation
  • Engagement dans plus d’activités plaisantes

Plusieurs de ces symptômes doivent être présents :

  • Au moins une semaine –  épisode maniaque 
  • Au moins 4 jours consécutifs – épisode hypomaniaque

Les symptômes de l’hypomanie sont moins nombreux, moins sévères et de plus courte durée que ceux de la manie.

Épisode mixtes

Présence de symptômes d’un épisode maniaque et d’un épisode dépressif majeur, en même temps, durant au moins une semaine et presque tous les jours, sans qu’un épisode ne soit plus intense que l’autre.

Risques pendant la grossesse

Une rechute pendant la grossesse peut causer :

  • Comportements à risque
    • conduite automobile dangereuse
    • relations sexuelles à risque, etc.
  • Problèmes alimentaires
  • Baisse de l'activité physique
  • Inattention, oublis et erreurs de jugement
  • Interruptions du suivi médical de la grossesse
  • Tentative de suicide
  • Tentative d’atteinte au foetus
  • Autres problèmes de santé mentale

La psychose post-partum, rare mais très sérieuse, peut être une complication de la maladie bipolaire. Il est fortement conseillé de consulter sans tarder votre médecin en présence de :

  • Fluctuation marquée de l’humeur lors d’une précédente grossesse
  • Maladie bipolaire
  • Maladie bipolaire chez un parent proche
  • Historique de psychose post-partum (soi-même, proche parent)

Faits et statistiques

Selon certaines études, la grossesse n’augmente pas le risque de rechute de la maladie. Selon d’autres études, le risque de rechute est présent.

La décision de cesser ou de continuer la médication pendant la grossesse dépend entre autres de la sévérité de la maladie et des rechutes précédentes.

La maladie bipolaire de type 2 est plus fréquente chez les femmes. Elle se manifeste par plus de symptômes dépressifs, plus d’épisodes mixtes, des changements d’humeur plus rapides et des symptômes souvent moins sévères.

Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017