Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Accueil > Maladies mentales > Troubles psychotiques

Troubles psychotiques - Psychoses

Les troubles psychotiques comportent une série de troubles de santé mentale graves définis par une perte de contact avec la réalité, des idées irrationnelles et de fausses perceptions.

Symptômes et formes de la maladie

Symptômes des troubles psychotiques

Les troubles psychotiques se distinguent par la présence et la durée des symptômes suivants :

  • Hallucinations – entendre des voix ou avoir des visions que personne d’autre ne peut percevoir
  • Idées délirantes – idées irréalistes non partagées par les autres et persistantes malgré la présence de preuves évidentes qu’elles ne sont pas réelles
  • Paranoïa – impression que d’autres personnes manipulent nos pensées ou qu'on peut contrôler les pensées des autres
  • Pensées confuses ou incohérentes
  • Sentiment d’être « différent »
  • Préoccupations bizarres
  • Comportements bizarres

Schizophrénie

La plupart des symptômes doivent être présents pendant 1 mois et persister pendant plus de 6 mois.

  • Hallucinations
  • Idées délirantes
  • Impression que d’autres personnes manipulent nos pensées ou qu'on peut contrôler les pensées des autres
  • Pensée et discours incohérents (sauter du coq-à-l'âne)
  • Préoccupations bizarres
  • Comportements bizarres
  • Diminution de l’expression des émotions
  • Émotions inappropriées ou absentes
  • Difficultés de conversation
  • Isolement, retrait social
  • Perte d’énergie
  • Manque de motivation
  • Absence de plaisir dans les activités sociales
  • Incapacité à accomplir des activités dirigées vers un but
  • Négligence des soins personnels et de l’hygiène
  • Trouble d’attention, de concentration
  • Manque de tolérance à l’effort
  • Troubles de mémoire
  • Difficultés à planifier et à organiser
  • Manque d’autocritique

Voir la fiche détaillée de la schizophrénie

Trouble schizo affectif - Psychose schizo-affective

Présente les symptômes de la schizophrénie et ceux associés aux troubles de l’humeur - dépression - manie.

Les symptômes psychotiques durent plus longtemps que ceux des troubles de l’humeur.

  • Hallucinations
  • Idées délirantes bizarres
  • Discours incohérents
  • Comportements catatoniques (passivité, inaction)
  • Émotions inappropriées ou absentes
  • Manque de motivation
  • Humeur déprimée
  • Idées suicidaires
  • Euphorie
  • Idées de grandeur
  • Hyperactivité

Trouble schizophréniforme

Les symptômes sont identiques à ceux de la schizophrénie, avec ou sans dégradation du fonctionnement. Le trouble dure au moins 1 mois, mais ne dépasse pas 6 mois.

  • Hallucinations
  • Idées délirantes
  • Impression que d’autres personnes manipulent nos pensées ou qu'on peut contrôler les pensées des autres
  • Pensée et discours incohérents (sauter du coq-à-l'âne)
  • Préoccupations bizarres
  • Comportements bizarres
  • Diminution de l’expression des émotions
  • Émotions inappropriées ou absentes
  • Difficultés de conversation
  • Isolement, retrait social
  • Perte d’énergie
  • Manque de motivation
  • Absence de plaisir dans les activités sociales
  • Incapacité à accomplir des activités dirigées vers un but
  • Négligence des soins personnels et de l’hygiène
  • Trouble d’attention, de concentration
  • Manque de tolérance à l’effort
  • Troubles de mémoire
  • Difficultés à planifier et à organiser
  • Manque d’autocritique

Trouble psychotique bref

Apparition brutale des symptômes psychotiques après un stress psychosocial important tel que :

  • désastre naturel
  • guerre
  • maladie
  • discrimination
  • violence familiale
  • perte de travail
  • etc.

Ces facteurs sont assez graves pour causer un choc émotionnel ou une confusion extrême.

Les symptômes durent généralement 1 jour, mais ne dépassent pas 1 mois. La personne retrouve son état normal par la suite.

  • Perte de contact avec la réalité
  • Idées délirantes
  • Hallucinations
  • Discours incohérent
  • Comportements bizarres

Trouble psychotique induit par une substance

Forte présence des symptômes suivants :

  • Hallucinations
  • Idées délirantes

Ces symptômes sont directement causés par l’abus de drogue, d’alcool ou de médicaments ou sont dus à l’exposition à des substances toxiques.

Trouble délirant

Les symptômes suivants doivent durer au moins 1 mois :

  • Idées délirantes mais non bizarres. C’est-à-dire, des idées concernant des situations pouvant se présenter dans la vie de tous les jours :
    • Penser qu’une vedette est tombée amoureuse de soi
    • Être trompé par son partenaire
    • Être poursuivi
    • Être contaminé
    • Penser dégager une mauvaise odeur
    • Etc.
  • Hallucinations liées aux idées délirantes
  • Impression de brûlure, de contact physique, sensation de froid ou de chaleur, etc.
  • Impression de sentir des odeurs
  • Sans comportement bizarre (excepté pour les idées délirantes)
  • Le fonctionnement social ou professionnel n’est pas détérioré

Causes

Bien que les causes des troubles psychotiques ne soient pas encore toutes identifiées, on sait qu'ils proviennent d'un dérèglement des neurotransmetteurs du cerveau.

Les neurotransmetteurs permettent aux cellules du cerveau de communiquer entre elles. Ils servent entre autres à contrôler les émotions, les mouvements, les pensées, etc.

De plus, la combinaison de certains facteurs pourrait jouer un rôle :

  • Hérédité
  • Facteurs biologiques
  • Stress dû à l’environnement
  • Abus ou consommation de certaines drogues
  • Dérèglement chimique de l’organisme

 

 

Traitements

Il existe des traitements efficaces pour les troubles psychotiques.

Un dépistage précoce et une combinaison de traitements peuvent soulager les personnes souffrant de troubles psychotiques.

  • Médicaments - antipsychotiques
  • Réadaptation
  • Psychothérapie
    • thérapie cognitive-comportementale
  • Soutien social et familial

Mythes et réalités

Les personnes souffrant de troubles psychotiques sont dangereuses ou violentes

Les personnes souffrant de troubles de santé mentale ne sont pas plus dangereuses ou violentes qu’un autre groupe de personnes. Au contraire, elles sont souvent plus vulnérables aux actes d’abus et de violence.

La vie d’une personne souffrant de troubles psychotiques est détruite à jamais

De nombreuses personnes atteintes de troubles psychotiques mènent une vie heureuse et épanouie. Elles peuvent se rétablir complètement de la maladie.

Conseils

Vous pensez souffrir d'un trouble de santé mentale

Si vous ou l'un de vos proches présentez des symptômes évidents de la maladie, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant ou de vous rendre dans un CLSC.

Vous pouvez également contacter Info-Santé au 811.

Soutien pour la famille

Si vous avez des inquiétudes quant aux comportements de la personne souffrant de troubles de santé mentale, il existe des groupes d’entraide et de soutien pour les familles.

Consultez notre section organismes d’aide pour vous aider dans vos recherches.

Que faire en cas de crise

Il est important de consulter un psychiatre dès que possible. Vous pouvez vous rendre dans une urgence psychiatrique ou contacter les services de crise.

Si l'un de vos proches refuse de consulter un médecin ou de se rendre à l’urgence, demandez l’aide d’une autre personne.

Vous pouvez également contacter Info-Santé au 811.

Pour en savoir plus

Publication

Mieux composer avec ces voix qui dérangent


Quelques chiffres

  • Les troubles psychotiques peuvent affecter tout le monde peu importe l’âge, le sexe, la nationalité, l’éducation ou la condition sociale.

Avant de craquer apprenez à composer avec la maladie mentale d'un proche - Ouvre une nouvelle fenêtre vers le site http://www.avantdecraquer.com/

Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017