Sauter la navigation


L'Institut universitaire en santé mentale de Québec aide les adultes atteints de maladie mentale à se rétablir et à s’intégrer en société.


Accueil > Services aux professionnels > Membres de l'entourage: une valeur ajoutée

Les membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale : une valeur ajoutée

Les membres de l’entourage sont les parents, membres de la fratrie, conjoints, enfants, ou amis de la personne atteinte de maladie mentale ou toute autre personne significative pour elle.

Ces accompagnateurs sont des collaborateurs de premier plan pour les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux.

La grande majorité des membres de l’entourage sont des acteurs clés et désirent jouer un rôle actif dans le rétablissement de leur proche.

Des accompagnateurs

Les familles se perçoivent comme la première source d’information pouvant permettre aux intervenants de mieux saisir la situation de la personne atteinte de maladie mentale et d’assurer des soins adéquats à cette dernière. (Bonin et ses collaborateurs, 2008-2011)

 Les membres de l’entourage

  • Aident à maintenir l’alliance thérapeutique entre l’utilisateur de services et les acteurs du réseau de la santé et des services sociaux.
  • Sont une source précieuse d’information sur l’évolution de la personne et de sa maladie, de ses habitudes de vie, de ses attitudes et de ses comportements.
  • Aident leur proche à reconnaître les signes précurseurs d’une rechute et être, pour ce dernier, une source d’espoir en croyant en son rétablissement.

De plus, le seul fait qu’il y ait un lien de confiance établi entre la personne atteinte de maladie mentale et ses proches favorise son rétablissement.

Des partenaires actifs

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) encourage l’implantation de soins de collaboration qui tiennent compte de l’expertise des membres de l’entourage dans un objectif de maximisation des soins et des services. (Orientations relatives à l’organisation des soins et des services offerts à la clientèle adulte par les équipes en santé mentale de première ligne en CSSS, [.pdf])

Le virage qu’a entrepris le réseau de la santé et des services sociaux en vue d’améliorer l’efficacité et l’efficience des différents services en santé mentale est un moment privilégié pour explorer différentes avenues permettant à l’ensemble des professionnels, peu importe le lieu de services, d’être attentifs à ces accompagnateurs incontournables.

Pour faire équipe avec les membres de l’entourage, nous gagnons à:

     
  • Donner des conseils pratiques sur la façon de compenser avec les symptômes de la maladie et les comportements difficiles
  •  
  • Offrir la possibilité aux membres de l’entourage de livrer des informations verbales et écrites concernant leur proche
  •  
  • Prendre le temps d’expliquer les avantages aux personnes atteintes de maladie mentale reliés à l’implication de personnes significatives dans leur plan de traitement
  •  
  • Tout en respectant la vie privée et les règles de confidentialité, les intervenants peuvent tout de même donner de l’information générale aux membres de l’entourage par exemple sur le fonctionnement de l’unité, les services dispensés par l’établissement, les attitudes à adopter pour mieux composer avec les symptômes de la maladie mentale de leur proche.

Nous devons faire équipe avec les membres de l’entourage qui, une fois bien outillés, peuvent trouver leur zone de confort et soutenir leur proche tout au long de son rétablissement.

Nous devons nous intéresser aux besoins des membres de l’entourage, afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle d’accompagnateur.

Reconnaitre leur souffrance

La détresse peut se traduire par des comportements tel que la tristesse, la peur, la peine, la colère envers le personnel, les comportements revendicateurs, l’insistance, les insatisfactions, les demandes à répétition d’informations ou encore l’absence d’implication auprès de leur proche.

Les professionnels de la santé et des services sociaux peuvent faire de la prévention en santé mentale chez les membres de l'entourage 
en prenant le temps de les écouter et de les diriger vers des associations qui sauront répondre à leurs besoins.

L’accès à ces organismes assure une aide leur permettant de se reprendre en main, de s’outiller et d’élaborer des stratégies d’adaptation propres à leur réalité.

Organismes d'aides

Liste d'organismes d'aide de la FFAPAMM

Guide d'information et de soutien

Un Guide d'information et de soutien destiné aux membres de l'entourage d'une personne atteinte de maladie mentale a été réalisé afin de répondre aux préoccupations fréquentes des membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale.

Vous trouverez d'autres guides utiles dans notre section Publications

 

Vers le haut


Avertissement : Tout renseignement communiqué par ce site n'est pas un diagnostic et ne remplace pas une consultation

Soins et services |Services aux professionnels |Maladies mentales |Enseignement |Centre de recherche |Emplois, stages et bénévolat
Programme Vincent et moi |Fondation
Nous joindre |À propos de l'Institut |Plan du site
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Affilié à l'Université Laval

© Institut universitaire en santé mentale de Québec, 2017